LES COMMUNALES/ LE TOGO DANS UNE NOUVELLE ERE : LES MAIRES D’AGOE-NYIVE INSTALLES PAR LE PREFET

0

La politique de décentralisation engagée par le chef de l’Etat, Faure Gnassingbé, il y a quelques années,  à travers l’organisation des élections communales le 30 juin dernier, a pris corps avec l’élection des maires et de leurs adjoints par les conseillers et leur installation par les préfets. Dans la préfecture d’Agoè-Nyivé, c’est le col. Awaté Hodabalo, représentant du pouvoir central de la dite localité qui s’est acquitté de ce devoir, en procédant les 10 et 11 septembre 2019, à l’installation de l’exécutif des communes de son ressort territorial, après leurs élections pour un mandat de six ans.

La cérémonie dans chaque commune de la préfecture d’Agoè-Nyivé, s’est déroulée en présence de l’ancien Premier ministre, Komlan Mali, l’ancien ministre en charge de la Communication, Kouméalo Anaté, de l’attaché de cabinet, Kaditché Hèzouwè et des conseillers, Esso Bruno et Vondoly Kodjo, du ministère en charge de la Décentralisation. Les chefs cantons des dites communes ont également été témoins des élections.
Dans toutes les communes, les élections ont été conduites par le doyen d’âge, assisté du plus jeune des conseillers. Au cas où l’un ou l’autre projette postuler à un des postes, son poursuivant est choisi et ainsi de suite.
En effet, les maires et leurs adjoints au maire des communes, d’Agoè-Nyivé I (Agoè-Nyivé), d’Agoè-Nyivé II (Légbassito), d’Agoè-Nyivé III (Vakpossito) et d’Agoè-Nyivé IV (Togblékopé) ont été élus et installés le mardi 10 septembre 2019.
. Dans la Commune d’Agoè-Nyivé I (Agoè-Nyivé), le plus grand de la préfecture d’Agoè-Nyivé avec 23 conseillers, M. Adanbounou Akoété Kovi de l’Union pour la République (UNIR) est élu maire avec quatre adjoints dont une femme.
M. Badagbon Kossivi (UNIR) est le premier adjoint. Il est suivi de M. Limaziè Péyébinesso (UNIR) deuxième, de M. Yaguiwata Kodjo Gontran du Nouvel engagement togolais (NET) élu 3ème adjoint et de Mme Kpépigo Elavagnon (UNIR), qui vient en quatrième position.
Le nouveau maire de la commune d’Agoè-Nyivé I’a indiqué qui va travailler en synergie avec tous les conseillers élus de tous les partis politiques qui constituent le conseil communal dont il a la charge désormais. « Nous avons le soutien du gouvernement, des partenaires en développement pour l’élaboration des projets relatifs à la construction d’infrastructures scolaires, d’assainissement, ainsi que des projets sociaux devant permettre le bien-être de la population, surtout féminine. Nous avons un pacte avec la jeunesse qui attend cette élection qui vient confirmer la place que le chef de l’Etat donne aux jeunes », a ajouté M. Adanbounou.
. A Légbassito (commune d’Agoè-Nyivé II), M. Bolor Koffi Djabakou (UNIR) est élu maire et chapeaute désormais dix conseillers de ladite commune, avec pour adjoint M.Passiwè Héssou, également du parti UNIR.
M. Bolor a, dans son adresse rendu grâce à Dieu et au président de la République pour avoir conduit ce processus jusqu’à son aboutissement, surtout dans la paix et la quiétude. « Il y a trois ressources essentielles pour diriger un pays, notamment la ressource humaine, financière et l’aide de l’Etat. Je pense que l’essentielle demeure la ressource humaine et du potentiel humain, nous en disposons à Légbassito. En plus, pour la réussite de notre mission, l’intégrité des membres du conseil est important », a précisé le locataire de la commune d’Agoè-Nyivé II.
. La commune d’Agoè-Nyivé III (Vakpossito) est dorénavant sous le contrôle du maire, Adonkanu Yao, du jeune parti « Bâtir ». Il a pour adjoint M. Koudoagbo Yao du parti UNIR.
« C’est un sentiment de gratitude qui m’anime envers le premier responsable du pays, pour ce qu’il a conduit jusqu’à terme ce processus de décentralisation pour le développement des localités et le bien des populations à la base. Il y a beaucoup de projets en vue à réaliser dans cette commune, mais que nous dévoilerons plus tard après une réunion avec tous les conseillers de notre commune », a indiqué le maire. Il a révélé que les projets prioritaires devraient concerner l’assainissement et l’électrification du milieu.
. M. Abdoulaye Ouatar Adamou est le maire élu de la commune d’Agoè-Nyivé IV (Togblékopé) à l’issue de la première réunion des conseillers de ladite localité, consacrée à l’élection du maire et de son adjoint. Il a pour adjoint M. Samo Mefeinoyou Mésoka, également du parti UNIR.
Selon le maire de Togblékopé, la grande tâche qui attend le bureau communal, se résume aux services essentiels que sont l’eau, l’électricité et la voirie. Les premières actions seront consacrées à ces services et le reste, nous aviserons, a-t-il poursuivi. « Nous devons également réfléchir à la manière d’aider la jeunesse de notre commune, puis les femmes, les commerçants et surtout les conducteurs de taxi-moto pour qui nous envisageons créer une coopérative. C’est ensemble que nous ferons de notre commune une modèle », a souligné le maire.
Togblékopé clôture ainsi la première étape de la tournée d’installation des maires et de leurs adjoints, par le préfet d’Agoè-Nyivé, le Col. Awaté Hodabalo. La seconde étape entamée le mercredi 11 septembre a concerné l’installation des maires d’Adétikopé, de Sanguéra et de leurs adjoints.
. La commune d’Agoè-Nyivé V (Sanguéra) est la seule de la préfecture d’Agoè-Nyivé à avoir pour maire, une dame.

Ainsi, Mme Gbodjo Afiwa Enyonam de l’Alliance nationale pour changement (ANC) prend les commandes de la commune, suivie de M. Abéwou Komlavi Amégbo du parti UNIR au poste de l’adjoint au maire.
Mme Gbodjo Afiwa Enyonam a exprimé sa joie pour le choix portée sur sa personne et fait savoir que Sanguéra souffre de plusieurs maux à la fois, entre autres, le problème de marché, de routes, d’électrification et d’assainissement des quartiers. « Il faut que la population soit soudée derrière nous et adhère à nos projets, afin que leur réalisation soit possible et à terme, une réussite », a-t-elle confié.

.  L’ex-ministre en charge du Travail, M. Aglo John Siabi Kouma du parti UNIR prend désormais en main la destinée de la dernière commune de la préfecture d’Agoè-Nyivé, en l’occurrence la commune d’Agoè-Nyivé VI (Adétikopé). Il a été en effet élu maire et M. Amana Pidipatcha (UNIR) élu adjoint au maire.
Le maire d’Adétikopé, a exprimé sa reconnaissance à l’endroit du chef de l’Etat, qui selon lui, est parvenu à donner corps à sa politique de décentralisation. « Nous ne sommes donc là que pour assurer sa concrétisation au niveau local. Le conseil va se réunir dans les jours qui viennent pour définir de façon démocratique les priorités» a fait comprendre le premier responsable de la commune d’Agoè-Nyivé VI.
Dans chaque commune, peu avant l’ouverture des travaux le préfet d’Agoè-Nyivé, le col. Awaté Hodabalo a rendu hommage au président de la République, Faure Gnassingbé,pour son « leadership éclairé et sa politique pragmatique de paix, de dialogue et de développement participatif et inclusif », clairement porté par le Plan national de développement (PND 2018-2022).» « Cette cérémonie, première du genre,
dans ces localités, est la concrétisation de la vision et d’un courage politique du chef de l’Etat, comblé de l’adhésion réelle et massive du peuple togolais, ainsi que du travail ardu du conseil national de suivi de la décentralisation, du gouvernement, de la CELI et de ses démembrements, sans perdre de vue une Force spéciale élection (FOSE) 2019 », a-t- Il a poursuivi.
Le préfet a précisé que cette cérémonie est la traduction dans les fais de la loi No 2019-006 du 26 juin 2019 portant modification de la loi No 2007-011 du 13 mars 2007 relative à la décentralisation et aux libertés locales, modifiée par la loi No 2018-003 du 31 janvier 2018.

Le représentant du pouvoir central a exhorté les maires et leurs adjoints à constituer une équipe soudée où règnent l’harmonie, le respect mutuel et la complémentarité dans l’action de conscientisation de la population sur son rôle.
« La gestion des affaires publiques même au niveau locale exige la culture d’une certaine de l’humilité, la transparence dans la gestion, le goût du travail bien fait et du sacrifice, la disponibilité et l’amour de la cité », a laissé entendre le préfet d’Agoè-Nyivé, le col. Awaté Hodabalo.

Rodolphe A.

Partage

Répondre