PRODUITS PETROILIERS : LA BIDC SIGNE DES ACCORDS DE PRET AVEC DEUX SOCIETES DU MALI

0

La Banque d’Investissement et de Développement de la CEDEAO (BIDC) a signé, le lundi 17 février à son siège à Lomé, deux accords de prêt avec deux sociétés du Mali, pour le renforcement de l’importation des produits pétroliers et l’acquisition du matériel de transport de ces produits.

Le premier prêt, d’un montant de 15 millions d’euros est accordé à la société SOYATT SA. Il servira au renforcement de la fourniture en produits pétroliers à des marketeurs et à l’acquisition de 40 camions citernes pour le transport des produits. Le second accord de prêt de 3 millions d’euros est signé avec la société SOTRAKA pour l’acquisition de 15 camions citernes et 10 tracteurs.

Ces deux accords portent à 102 millions d’euros l’engagement de la BIDC au Mali. Ils vont permettre de renforcer les activités économiques des deux sociétés et du pays, tout en générant des emplois directs et indirects pour la population, notamment les jeunes.

La cérémonie a été marquée par les signatures et échanges de documents entre le président de la BIDC, Dr George Agyekum Nana Donkor et le directeur général de SOYATT, Mamadou Yatassaye puis avec le PDG de SOTRAKA, Dondou N’Daou. C’était en présence des cadres de la BIDC et ceux des sociétés bénéficiaires.

Le président de la BIDC a affirmé que la signature des accords illustre la détermination de son institution à accompagner le développement du secteur privé qui représente un pilier important de l’économie des Etats membres de la CEDEAO. Pour lui, la réussite des négociations est le fruit du travail des autorités maliennes, sous l’impulsion de leur chef d’Etat dans le sens du développement économique du pays, soulignant au passage que le Mali à ce jour a payé la totalité de sa part dans le capital de la BIDC. Dr Nana Donkor s’est dit confiant que ces financements de la BIDC permettront d’appuyer les efforts déjà engagés par les deux sociétés pour le renforcement de leurs activités.
Les directeurs des deux sociétés ont témoigné leur reconnaissance de leurs entreprises respectives aux responsables de la BIDC pour cet accompagnement. Pour eux, ces prêts vont servir à développer le secteur pétrolier du Mali, participer à la création des emplois et assurer le bien-être des populations. Ils se sont dit être honorés par les éloges de la banque régionale à leur pays et ont souhaité que la coopération entre la BIDC et leurs sociétés se raffermisse davantage pour l’atteinte des objectifs de développement de la CEDEAO.

Rodolphe A

Partage

Répondre