CONSEIL DES MINISTRES DU 5 MARS 2020 LE CHEF DE L’ETAT DEMANDE AUX MEMBRES DU GOUVERNEMENT D’ETRE PROACTIFS

0

Le Chef de l’Etat a exhorté les membres du Gouvernement, lors du premier conseil des ministres post-électoral le jeudi 5 mars, à travailler en synergie en vue de trouver des solutions judicieuses aux problèmes de plus en plus complexes auxquels l’Etat doit faire face. Il leur demande d’être proactifs et de se remettre au travail avec toute l’ardeur qui sied.
Cette invite est contenue dans la réponse du chef de l’Etat à la présentation des admirations du gouvernement suite à sa brillante réélection lors du scrutin présidentiel du 22 février 2020 dont les résultats définitifs ont été proclamés par la Cour constitutionnelle le mardi 3 mars 2020

Le Président de la République a également remercié et félicité tout le Peuple togolais pour la réussite du processus électoral. Il a tenu à féliciter particulièrement les vaillantes populations qui ont porté leur choix sur sa personne pour lui donner cette victoire remarquable.

Il est conscient que malgré les résultats significatifs obtenus, les exigences et attentes sont grandes mais il sait compter sur le travail de tous pour relever les défis.
Le Président de la République a aussi rassuré qu’il tiendra compte de la minorité qui s’est exprimée et la convie à œuvrer au maintien de la paix et à la préservation de l’unité et de la cohésion nationales.

Pour le Chef du gouvernement, il s’agit en réalité d’un plébiscite qui traduit la grande confiance que le peuple togolais place en la personne du Président de la République et l’adhésion à sa vision politique.

Le vote, qui s’est déroulé dans la paix, la sécurité, la transparence et l’équité, est salué par tous les observateurs nationaux comme internationaux.

Il est indéniable que les bons résultats enregistrés par le Président de la République prouvent que le Togo est sur une bonne trajectoire et doit maintenir le cap vers son émergence.

Le Premier ministre a relevé qu’outre les nombreuses réformes courageuses initiées, le Président de la République a fait organiser, en l’espace de quatorze mois, trois grands types d’élections à savoir : les élections législatives en décembre 2018, les élections municipales en juin 2019 et l’élection présidentielle du 22 février 2020, marquant ainsi sa détermination de doter notre pays d’institutions fortes.

Enfin, le Premier ministre a réaffirmé qu’avec le Président de la République, Faure Gnassingbé le Togo ira loin.

VERS L’ATTRIBUTION D’UN NUMERO BIOMETRIQUE A TOUS LES TOGOLAIS

Outre la présentation des admirations du gouvernement au chef de l’Etat, suite à sa brillante réélection lors du scrutin présidentiel du 22 février 2020, le Conseil des ministres a adopté un projet de loi relatif à l’identification biométrique des personnes physiques au Togo.

« Le processus de dématérialisation des services publics engagé depuis quelques années par le Gouvernement afin de faciliter la fourniture ciblée des services publics et sociaux et de renforcer l’inclusion des populations conformément à l’axe 3 du Plan national de développement, a rendu indispensable l’identification biométrique des personnes physiques » indique le communiqué du Conseil des ministres.

Dans le contexte actuel, l’analyse des mécanismes d’identification au Togo a permis de constater une diversité, voire une incohérence entre les multiples moyens de preuve utilisés pour établir l’identité des personnes physiques.

Ainsi, les mécanismes d’identification en cours, tant sur le plan social que sécuritaire ou même en matière de lutte contre le blanchiment des capitaux, restent perfectibles.
D’où la nécessité d’implémenter un système d’identification et d’authentification sûr et fiable des personnes physiques au Togo.

Il s’agit de l’identification biométrique. En effet, l’identification biométrique consiste à attribuer à toute personne physique de nationalité togolaise ou résidante au Togo, un numéro d’identification unique (NIU) sur la base de ses données démographiques et biométriques.

Ces données ainsi que les NIU permettront de générer une base 3 de données centrale, sécurisée qui servira de référence pour la vérification de l’identité des bénéficiaires des services publics, privés ou sociaux. Elle est une étape fondamentale pour l’élaboration de projets nationaux structurants et facilitera, notamment la mise en place d’un registre social unique et la couverture maladie universelle.

A long terme, l’identification biométrique permettra entre autres, d’assurer le suivi administratif du citoyen, de simplifier la mise à jour du fichier électoral, de réduire les fraudes dans le secteur financier et de faciliter l’accès aux services de santé ainsi que le ciblage des bénéficiaires des aides dans le secteur social.

Le projet de loi a donc pour objet d’établir un système d’identification et d’authentification des personnes physiques et une méthodologie sûre et fiable permettant d’obtenir, de mettre à jour et de conserver les données sur l’identité des personnes physiques inscrites.

Ignace T.

Partage

Répondre