CORONAVIRUS (COVID-19) SYMPTÔMES, SITUATION ET MESURES DE PRÉVENTION

0

Le monde entier fait face à une crise sanitaire sans précédent du coronavirus (COVID 19) déclenchée en Chine en décembre 2019 dans la ville de Wuhan et qui a fait 3.309 décès. Les Etats-Unis touchés quelques semaines plus tard dépassent la Chine avec 3.415 décès au 31 mars 2020, de l’Italie avec 12.428 décès, suivi de l’Espagne avec 8.789 décès tandis que le Royaume-Uni atteint quant à lui, un nouveau record avec 1.789 décès. Le continent Africain, pour le moment le moins touché, voit de jour en jour le nombre de contaminée et de décès augmenter. Cette situation est devenue si préoccupante, que chaque pays a pris des dispositions dites mesures-barrières.

Le coronavirus (COVID 19), fait partie d’une vaste famille de virus dont certains infectent différents animaux et d’autres, l’homme. Ils sont susceptibles d’être à l’origine d’un large éventail de maladies. Chez l’homme, ces maladies vont du rhume banal à une infection pulmonaire sévère, responsable d’une détresse respiratoire aiguë.

LES SYMPTOMES DU COVID-19

Les symptômes les plus courants du COVID 19 sont notamment une forte fièvre (supérieure à 37,5°C) et une toux sèche ou grasse. Certaines personnes peuvent également souffrir de courbatures, de maux de tête, d’une sensation d’oppression ou d’essoufflement. Ces symptômes évoquent une infection respiratoire aiguë. Dans les cas plus graves, l’infection peut provoquer « une détresse respiratoire, une insuffisance rénale aiguë, voire une défaillance multiviscérale pouvant entraîner la mort ». Moins fréquents, la perte brutale de l’odorat et la perte du goût peuvent également présager de la maladie.

Pour rappel, la maladie reste bénigne dans 80 % des cas. Elle est grave dans environ 15% des cas et critique dans 5% des cas. Les chercheurs estiment que le taux global de mortalité du virus est d’environ de 2 à 4%, avec des disparités selon les pays. Soit un taux supérieur à celui du virus de la grippe qui tue une personne sur mille (0,1%). Par ailleurs, certains patients présentent une forme asymptomatique du virus : ils sont porteurs du virus, sans en déclarer les symptômes, mais ils sont contagieux et peuvent le transmettre.

Compte tenu du fait que les symptômes du Covid-19 peuvent être confondus avec ceux d’une grippe, le seul moyen de confirmer le diagnostic est d’effectuer un test biologique par prélèvement naso-pharyngé. Au stade 3 de l’épidémie en France, ce test n’est plus systématique et peut être disponible en laboratoire de ville (seulement en établissement de santé de références).

SITUATION DANS LE MONDE ET AU TOGO EN PARTICULIER

Depuis décembre 2019, la planète terre fait face à une situation de crise sanitaire liée au coronavirus (COVID 19), qui provoque un chaos avec de tristes records de mortalité, qui ne cesse d’évoluer.
En date du 31 mars 2020, selon l’AFP, la pandémie de Covid-19 a tué dans le monde plus de 40.636 personnes pour plus de 823.479 cas d’infection officiellement diagnostiqués, dont 400 000 en Europe.
« Pratiquement éteinte en Chine » où elle a démarré en décembre dernier, elle flambe en Europe notamment en Espagne, Italie, France et Allemagne. L’Afrique, où le premier cas est apparu en février dernier en Egypte, est également de plus en plus touchée par le coronavirus. L’Afrique compte ce mardi 31 mars, 4 871 cas confirmés de coronavirus dans 48 pays avec une forte augmentation ces derniers jours dans certains pays en particulier l’Egypte et l’Algérie. Le Covid-19 a déjà coûté la vie à 152 personnes sur le continent, selon le Centre pour la prévention et le contrôle des maladies de l’Union africaine.
A ce jour, le nombre total de guérisons en Afrique est de 223 personnes (Egypte 95, Algérie 65, Afrique du Sud 12, Sénégal 9, Burkina Faso 10, Maroc 7, Cameroun 2, Côte d’Ivoire 3, Nigeria 2, RDC 2, Namibie 2, Tunisie 2, Ghana 1, Kenya 1).
Le Togo compte, à la date du 31 mars, 34 confirmés au coronavirus, 10 guéris, 23 cas actifs et un décès.
Les Etats-Unis ont le plus grand nombre de cas recensés dans le monde. Ils ont dépassé en date du mardi 31 mars 2020, l’Italie (105.792 cas recensés) et la Chine et sont devenus le pays du monde à compter le plus de cas recensés d’infections au nouveau coronavirus, selon le site d’information Chine Nouvelle. Les Etats-Unis, qui sont le pays où la pandémie progresse le plus rapidement, ont comptabilisé au moins 164 610 cas. L’Italie dénombrait le jeudi 26 mars 80 539 cas et la Chine 81 285, selon un comptage de l’AFP.

MESURES DE PREVENTION

Face à cette pandémie, le Togo, à l’instar des autres pays infectés, a pris des mesures pour ralentir sensiblement la propagation du mal. Ces dispositions retenues, en vue de limiter les risques de contamination dans le pays sont notamment de la fermeture pour deux semaines, à compter du vendredi 20 mars 2020 à minuit de toutes les frontières terrestres du pays aux passagers ; du bouclage de certaines villes à savoir Lomé, Tsévié, Kpalimé et Sokodé, à partir de samedi 21 mars 2020 à 06 heures, avec les contrôles stricts aux entrées à hauteur de Tsévié sur la route nationale N°1, du péage d’Aného sur la route nationale N°2 et d’Amoussou-Copé sur la route nationale N°5. Parmi ces mesures restrictives préventives, figurent également l’interdiction jusqu’à nouvel ordre de la fréquentation par toute personne de la plage tout le long du littoral ; la fermeture pour un mois, des lieux de culte, des églises et des mosquées, à compter de samedi 21 mars 2020 à 6h et la fermeture immédiate de tous les établissements scolaires publics, privés et confessionnels, primaires, secondaires et universitaires pour une période de trois (03) semaines.

Dans cet arsenal de démarches préventives pour réduire considérablement les risques de contamination, le gouvernement a aussi décidé que les funérailles et les enterrements ne devront pas regrouper plus de 15 personnes, et ce, jusqu’à nouvel ordre ; que tous les vendeurs dans les marchés devront porter des masques de protection et que les activités culturelles et sportives de masse sont suspendues jusqu’à nouvel ordre. La fermeture immédiate des discothèques sur toute l’étendue du territoire national fait également partie des mesures prises.

Face à l’urgence sanitaire actuelle, l’Etat togolais a pris la résolution de dédier le Centre hospitalier régional (CHR) de Lomé commune pour le suivi médical des cas testés positifs au Covid-19. Désormais, les cas suspects devront transiter par le centre de quarantaine « Hôtel Lébénè », où ils subiront les divers tests permettant de détecter le virus Covid-19.

En ce qui concerne le traitement des personnes déclarées infectées, le Togo intègre la Chloroquine dans son protocole thérapeutique. Selon le Prof. Majesté Ihou-Watéba, doyen de la Faculté des sciences de la santé (FSS), la molécule de base dans la riposte contre le Coronavirus reste la chloroquine. Et le Togo l’a intégré dans son protocole thérapeutique, face à la maladie à nouveau coronavirus (SARS-Cov-2). « Nous précisions que si la chloroquine finalement devient le médicament miracle, ça ne sera pas un médicament laissé à la portée de tout le monde. Il faudra l’avoir sur prescription médicale et cela ne peut être administré que sur prescription médicale et dans des conditions particulières et dans des centres particuliers », a-t-il expliqué.

Suite aux mesures prises par le gouvernement pour prévenir la pandémie à Corona Virus, la Conférence des Evêques du Togo (CET), l’Union musulmane du Togo (UMT) des organisations corporatives et de la société civile ont aussi appelé à suivre scrupuleusement les consignes sanitaires mises en place par les autorités depuis l’apparition du Coronavirus. Un certain nombre de mesures ont été également prises par la CET, concernant les célébrations eucharistiques ou les rassemblements liturgiques. Ainsi, selon un communiqué de la Conférence Episcopale, il est demandé aux fidèles de surseoir aux baisers et autres gestes de paix, notamment, ne pas se donner d’accolades ou se serrer la main.

LES MESURES DE L’OMS A L’INTENTION DES POPULATIONS DU MONDE

Se laver fréquemment les mains avec une solution hydroalcoolique ou à l’eau et au savon. Ceci (ce geste) tue le virus s’il est présent sur les mains.
Éviter les contacts proches. Maintenir une distance d’au moins un mètre avec les autres personnes, en particulier si elles toussent, éternuent ou ont de la fièvre.
Éviter de se toucher les yeux, le nez et la bouche. Les mains sont en contact avec de nombreuses surfaces qui peuvent être contaminées par le virus. Si vous vous touchez les yeux, le nez ou la bouche, vous risquez d’être en contact avec le virus présent sur ces surfaces.
Respecter les règles d’hygiène respiratoire. Se couvrir la bouche et le nez avec le pli du coude ou avec un mouchoir en cas de toux ou d’éternuement. Jeter le mouchoir immédiatement après dans une poubelle fermée et se laver les mains avec une solution hydroalcoolique ou à l’eau et au savon.

Rodolphe A.

Partage

Répondre