UEMOA : REVUE ANNUELLE DES REFORMES, POLITIQUES ET PROJETS COMMUNAUTAIRES EDITION 2019.

1

 

La phase technique de la revue annuelle des réformes, politiques, programmes et projets communautaires se tenue du 21 au 23 octobre à Lomé. Ont pris part des représentants des départements ministériels, des chefs de services du secteur privé et des experts de la Commission de l’Union économique et monétaire ouest africaine (UEMOA).

Initiée par l’UEMOA en collaboration avec le ministère de l’Economie et des Finances, la rencontre de Lomé a pour objectif de renforcer l’appropriation des réformes communautaires par les Etats membres pour leur mise en œuvre efficace et la réalisation d’actions concrètes pour contribuer au développement et au bien-être des populations. 

Il a été également question de conduire la zone UEMOA vers un développement harmonieux, solidaire et inclusif, afin de l’insérer dans l’économie mondiale.

Les participants ont évalué 113 textes réglementaires ainsi que 14 programmes et projets communautaires pour un montant de 38,412 milliards ; la performance des Etats dans la mise en œuvre des réformes, politiques, programme et projets communautaires depuis 2018, à savoir, la visibilité ; l’encrage et la crédibilité. Ils devront également analyser et comprendre les difficultés rencontrées afin d’identifier les moyens pour avancer dans la mise en œuvre des réformes et des projets. Il s’est agi aussi de ressortir le taux moyen global de mise en œuvre des réformes qui est passé à 69% en 2018 contre 62% en 2017 à l’échelle de l’Union, soit un accroissement de 7 points de pourcentage.

Le directeur de cabinet du ministère en charge de l’Economie, Tofio Kossi a salué les efforts du gouvernement en vue de la mise en œuvre des réformes et du nouveau cadre harmonisé des finances publique de l’UEMOA. Selon lui, cette revue est un dispositif institutionnel de suivi permettant de s’assurer de l’effectivité de l’harmonisation des législations nationales et de la bonne exécution des politiques, programmes et projets communautaires. M. Tofio a relevé que le gouvernement togolais reste convaincu que par les réformes, la gouvernance quotidienne est améliorée au niveau des affaires publiques et privées. 

Le représentant résident de la commission de l’UEMOA au Togo, Krikpeu Assoukou Raymond a relevé que depuis 25 ans, son institution a entrepris des réformes majeures dans tous les domaines d’action prescrits par le traité fondateur, en matière de convergence macroéconomique, de coordination ou d’harmonisation de politiques sectorielles. « Entre 2017 et 2018 il y a une progression au Togo en ce qui concerne la mise en œuvre des réformes communautaires. Le Togo est passé d’un taux de mise en œuvre de 62% à 64% et en ce qui concerne les projets, le taux d’exécution est 57% », a ajouté Krikpeu. Pour lui, cet exercice de revue entend garantir une bonne gestion économique et un espace dans lequel les politiques économiques concourent au développement et au bien-être de la population.

Ignace T.

Partage

Un commentaire

Répondre