PRISE DE POSSESSION CANONIQUE MGR NICODEME BARRIGAH-BENISSAN INSTALLE ARCHEVEQUE METROPOLITAIN DE LOME

0

Le 5e archevêque métropolitain de Lomé, Mgr Nicodème Barrigah-Benissan a été officiellement installé sur le siège épiscopal de Lomé, le samedi 11 janvier au cours une messe pontificale concélébrée par le nonce apostolique près le Bénin et le Togo, Mgr Brian Udaigwe et l’archevêque émérite, Denis Komivi Amuzu-Dzakpah. Le chef de l’Etat, Faure Gnassingbé, la présidente de l’Assemblée nationale, Mme Yawa Djigbodi Tségan, les membres du gouvernement, ainsi que des personnalités politiques, religieuses et un parterre de fidèles ont assisté à cette cérémonie de prise de possession canonique en la cathédrale Sacré-Cœur de Jésus de Lomé.

Outre les célébrants principaux, on notait également la présence des évêques de la Conférence épiscopale du Togo (CET), l’archevêque émérite de Lomé, Mgr. Philippe Fanoko Kossi Kpodzro, des délégations d’évêques du Ghana, du Burkina-Faso, du Bénin et près de 400 prêtres des différents diocèses du pays.
Cette cérémonie constituait la dernière étape marquant le début de l’exercice du ministère pastoral du nouvel évêque. Elle répond aux dispositions du point 382 du droit canonique.
La célébration eucharistique avait démarré par l’intronisation de l’impétrant sur le siège épiscopal, un rite conduit par le représentant du saint siège, Mgr Udaigwe, qui a requis de l’ensemble du clergé, soumission et obéissance au nouvel archevêque.

Les textes liturgiques médités étaient tirés de la lettre de St Paul aux Corinthiens, chapitre 4, versets 1 à 2 et 5 à 7 ; du psaume : 149 et de l’évangile de St Jean au chapitre 10, versets 11 à 16. Dans son homélie, Mgr. Barrigah-Benissan a relevé que sa mission est d’être un pasteur au service de son troupeau : « Ma mission parmi vous sera essentiellement celle d’un pasteur au service de son troupeau. Pour le Christ, la qualité essentielle qui doit distinguer tout responsable, en particulier ceux de l’Eglise, est la capacité de s’offrir pour le bien du peuple».
« En ce jour où je prends devant vous l’engagement de servir le Seigneur dans cette portion de son Eglise », je voudrais me recommander, poursuit-il « de manière spéciale à vos prières pour qu’il me donne un cœur docile et sage, courageux et fidèle, humble et aimant, afin que je puisse assumer mon ministère comme il le veut, dans une recherche constante du bien de l’Eglise et du peuple tout entier ».
Le nouvel archevêque métropolitain de Lomé, Mgr Nicodème Barrigah-Benissan a, au cours de son homélie, lancé « une pressante invitation» à la classe politique, en vue du déroulement dans la quiétude et la paix, de la présidentielle du 22 février prochain.
« La providence divine a voulu que l’inauguration de mon ministère dans l’archidiocèse de Lomé se déroule à quelques semaines de l’élection présidentielle, un moment capital de la vie de notre pays qui suscite, à juste titre, une effervescence tout à fait compréhensible », a déclaré le prélat lors de sa cérémonie de prise de possession canonique en qualité de nouvel archevêque métropolitain de Lomé.

Mgr Barrigah-Benissan a invité les acteurs politiques à faire preuve de justice et d’honnêteté tout au long des opérations électorales. Il a dit à ce propos « que celui qui, librement et en toute conscience, prend la décision de se présenter n’oublie pas que le poste privilégié qu’il veut conquérir est essentiellement celui du serviteur du peuple ». Il a convié les partis politiques au respect mutuel et les électeurs à prendre conscience de « leurs droits » et de l’exercer « en toute liberté en pensant au bien de tout notre pays».
Le 5e archevêque métropolitain de Lomé a demandé aux institutions impliquées dans « ce processus électoral délicat, de jouer leur rôle en toute indépendance, afin que tout se déroule dans la transparence, la justice et la paix».

Zoom sur l’archidiocèse de Lomé

L’archidiocèse de Lomé s’étend sur 3. 682 km2, comprenant les préfectures du Golfe, d’Agoè-Nyivé, de Zio et de l’Avé. Erigé canoniquement le 14 septembre 1955, l’archidiocèse de Lomé est subdivisé en 6 doyennés et compte 72 paroisses et communautés. L’archidiocèse compte 239 prêtres diocésains, 89 prêtres missionnaires, 394 religieuses professes, 89 religieux non prêtres et 2335 catéchistes.
Le nouvel archevêque a dit sa première messe le lendemain de son installation en la Cathédrale Sacré-Cœur de Jésus de Lomé.

                                                                                                             Rodolphe A.

Partage

Répondre