LE 1er FORUM DES AGRIPRENEURS TENU A KARA

0

Le 1er forum des agripreneurs a été ouvert à Kara le mardi 21 janvier 2020 par le ministre togolais en charge de l’agriculture, Noël Bataka, en marge de la 12e édition du Forum national du paysan togolais (FNPT) qui a connu la participation de plusieurs acteurs du secteur.

Le Forum national du paysan togolais qui a duré deux jours est placé sous le thème « Des femmes et des jeunes agripreneurs, au cœur du développement des agropoles et pour la réussite du PND ».L’objectif du forum est d’informer le grand public, surtout les femmes et les jeunes sur le processus de sélection des agripreneurs initié par le ministère. Différents panels, des sessions de formation technique, d’information et de sensibilisation ont meublé la rencontre.

Près de 10. 000 participants ont répondu à cet appel, avec pour ambition de faire partie des 150 qui sont retenus à la fin d’un processus de sélection, afin de bénéficier d’un accompagnement financier et technique du gouvernement.

150 MEILLEURS ENTREPRENEURS RETENUS

Ils sont 150 meilleurs entrepreneurs à être retenues après l’étape finale d’incubation pour bénéficier d’un appui technique et financier. Les jeunes meilleurs entrepreneurs retenus s’installeront dans l’agropole soit pour produire en régie, soit pour s’agréger et alimenter l’agroparc de Kara. 126 candidatures de femmes ont été dénombrées soit le ¼ du total de candidatures enregistrées à ces assises dont la finalité est de produire des champions nationaux.

En d’autres termes, cette rencontre a déclenché un processus rigoureux de sélection et d’accompagnement de champions togolais sur les filières avicole, piscicole et apicole de haute valeur ajoutée. Le forum des agripreneurs initié par l’Agence de promotion et de Développement des Agropoles au Togo (PRODAT) se veut une tribune pour informer surtout les femmes et les jeunes sur le processus de sélection des agripreneurs et évaluer leur engagement à intégrer le monde entrepreneurial. « Dans ce contexte, il est retenu de développer un tissu de trois cents (300) femmes et jeunes en deux vagues de cent-cinquante (150) agripreneurs sur les filières cibles ».

Ignace T.

Partage

Répondre