LA DIGITALISATION DE L’ECONOMIE : QUELQUES ACTIONS INITIEES PAR LE TOGO DANS CETTE TRANSFORMATION

0

La révolution numérique a, de nos jours, transformé structurellement les comportements des consommateurs des services financiers entrainant la nécessité pour les acteurs financiers de proposer à la clientèle, des produits et services digitaux. C’est dans cette perspective que le Togo s’est engagé il y a trois ans, dans la voie de la digitalisation de plusieurs secteurs de son économie, en vue de stimuler un peu plus son développement et créer davantage d’emplois et de richesses. 

Depuis 2009, et à travers la déclaration de politique sectorielle 2011-2015, le gouvernement togolais s’est résolu à faire du digital un vivier économique, en s’efforçant de créer des conditions optimales pour l’émergence d’une économie numérique. C’est ainsi que le digital est inscrit au cœur des stratégies de développement. Dans ce cadre, des réformes structurantes ont été menées, d’importants projets réalisés et des avancées considérables ont été observées, positionnant ainsi le secteur dans une dynamique de croissance sans précédent.

Ainsi, lors de la célébration de la 2ème édition de la semaine de l’inclusion financière dans l’espace UEMOA, le ministre de l’Economie et des Finances, Sani Yaya est revenu le jeudi 21 novembre sur les grandes actions entreprises par le Togo dans ce sens, notamment dans les paiements de l’Etat et les chaines de valeurs agricoles.

LE TELEPAIEMENT DES IMPOTS ET TAXES

La déclaration et le paiement en ligne des taxes et impôts est l’une des mesures prises par le fisc togolais dans son processus de digitalisation. Cette mesure est introduite en 2016 et rendue obligatoire le 15 octobre dernier pour les grandes et moyennes entreprises. Elle permet un gain de temps et de ressources ainsi qu’une rationalisation du système et permet surtout « de rendre un meilleur service aux entreprises », a rappelé le ministre Sani Yaya. 

LA CONNEXION DIRECTE DU TRESOR AU SYSTEME DE PAIEMENT REGIONAL STAR-UEMOA 

STAR-Uemoa est le système régional de règlement brut en temps réel des transactions d’importance systémique, notamment les gros montants. Il est devenu opérationnel en 2004. Le Trésor togolais en y adhérant, numérise toute sa chaine de paiement et améliore du même coup le traitement des virements locaux tout en réduisant les délais de règlement des valeurs.

LE PORTE-MONNAIE ELECTRONIQUE DU PAYSAN AGRI-PME

Lancé il y a un peu plus de 2 ans par le gouvernement, ce projet vise à accompagner plus efficacement le secteur agricole dans la distribution ou l’acquisition des subventions d’engrais, via les téléphones portables. Ceci, en rendant les versements plus sûrs, simples et transparents, en assurant la traçabilité du versement et en ayant une idée concrète de l’état réel du marché et de la disponibilité des stocks. Plus de 250 000 agriculteurs ont à ce jour pu bénéficier de subventions de l’Etat à travers ce porte-monnaie électronique.

D’autres initiatives ont également été lancées par le gouvernement afin de digitaliser davantage l’économie, à l’instar du projet E-Gouv qui assure une interconnexion effective des administrations.

La digitalisation de l’économie est également prévue dans la mise ne œuvre du Plan national de développement (PND). Il s’agit de renforcer cette dynamique en améliorant notamment l’accès de tous à des produits et services numériques à des coûts abordables, à travers des incitations fiscales, en promouvant la formation dans les métiers du numériques et en créant des centres d’innovation, destinés à susciter l’émulation pour les startups. 

En effet, la transformation digitale du Togo lui permettra de profiter davantage des dividendes du numérique, notamment : une plus grande inclusion des entreprises dans l’économie mondiale, des possibilités d’une création massive d’emplois à haute valeur ajoutée, un développement du capital humain, une facilitation de l’accès des citoyennes et citoyens aux services publics, un renforcement des capacités des pouvoirs publics. 

 

Daniel H.

Partage

Répondre