EDUCATION EQUILIBREE ET INCLUSIVE LE PRMIER MINISTRE SELOM KLASSOU PARTICIPE A LA RENCONTRE DES CHEFS D’ETAT A DJIBOUTI

0

Le Premier ministre, Dr. Komi Sélom Klassou était les 27 et 28 janvier dernier à Djibouti, pour représenter le chef de l’Etat Faure Gnassingbé aux travaux du 3ème forum sur l’appel international pour l’éducation équilibrée et inclusive. Il s’agissait en effet, d’une rencontre des chefs d’Etat et de gouvernement pour réfléchir au devenir de ce secteur face aux transformations auxquelles sont confrontées les sociétés d’aujourd’hui. Les travaux de ce forum ont été sanctionnés par la signature d’une déclaration universelle, pour une éducation équilibrée et inclusive à tous les enfants.

Cette initiative de la fondation pour l’aide à l’éducation (Educatio Relief Foundation) du milliardaire émirati, Sheikh Mansour Bin Mussallam a permis de créer un cadre légal pour amener les Etats à désormais prendre en compte l’éducation de toutes les couches sociales, dans leur différentes politiques nationales.
Dans son adresse à l’ouverture de ce forum, le président du Djibouti Ismail Omar Guelleh a salué la présence effective des chefs d’Etat et de gouvernement à ces assises, ce qui selon lui, témoigne leur volonté à s’engager dans cette dynamique d’une éducation équilibrée et inclusive prônée par l’initiateur de ce forum. Il a exprimé sa reconnaissance à la fondation pour l’aide à l’éducation et son président pour avoir fait de l’éducation un sujet préoccupant, surtout en ce qui concerne les couches exclues du système classique de l’éducation, notamment les handicapés mentaux, les sourds-muets et autres.

Le Premier ministre, Dr. Sélom Klassou a, pour sa part transmis les cordiales salutations du président Togolais à ses homologues présents à ce forum, avant de rentrer dans le vif du sujet de cette rencontre des chefs d’Etat et de gouvernement. Pour le Premier ministre Togolais, le thème de ce 3ème forum revêt une importance capitale puisque le développement des pays aujourd’hui dépend avant tout des ressources humaines de qualité dont ils disposent. « Lorsqu’on regarde aujourd’hui le secteur de l’éducation dans nos pays, il se fait que la mutation que connaît le monde impacte le secteur de l’éducation. Les savoirs changent ; les façons dont on peut accéder aux savoirs changent ; les nouvelles technologies de l’information et de la communication modifient la façon même d’étudier chez les apprenants et modifient également le rôle de l’enseignant. La société change, l’école change, les élèves changent et l’enseignant est au cœur de ces changements », a relevé M. Sélom Klassou.

Le chef du gouvernement togolais a saisi cette aubaine pour rappeler les efforts consentis par son pays en matière d’éducation équilibrée et inclusive avec en l’occurrence la gratuité de l’écolage au primaire, l’instauration des cantines scolaires qui assurent des repas chauds aux enfants et qui, progressivement va s’étendre dans toutes les écoles publiques à travers tout le pays et surtout l’assurance maladie scolaire dénommée ‘’School Assur’’ qui vient soulager les parents et enseignants.

Le ministre togolais des Enseignements primaires et secondaires, Affo Atcha-Dédji, faisant également partie de la délégation a renchéri les propos de M. Sélom Klassou, précisant que le Togo a pris de l’avance dans ce secteur sur plusieurs pays grâce à la politique d’inclusion du chef de l’Etat. « Nous allons aussi apprendre de l’expérience des autres pour continuer à améliorer notre système éducatif », a ajouté le ministre Affo Atcha-Dédji.

En marge des travaux, le Premier ministre togolais, Sélom Klassou s’est entretenu avec le président Djiboutien sur la consolidation et l’amélioration des relations d’amitié et de coopération qui existent entre les deux pays, pour le bien des populations.

Rodolphe A.

Partage

Répondre