LA 34ème QUINZAINE COMMERCIALE PRÉVUE DU 15 AU 31 DÉCEMBRE SUR TROIS DIFFÉRENTS SITES

2

La 34ème grande quinzaine commerciale de la Chambre de commerce et d’industrie du Togo (CCIT) se tiendra du 15 au 31 décembre, simultanément sur trois sites.

L’édition 2018 lancée le lundi 29 octobre par la ministre du Commerce et de la Promotion du secteur Privé, Mme Bernadette Legzim-Balouki se tiendra concomitamment à Agbadahonou- Centre-ville, à Adétikopé et Baguida.
Le site habituel situé dans le centre- ville en face du Ministère des Affaires étrangères, de la Coopération et de l’Intégration africaine, le terrain de l’école primaire publique centrale d’Adétikopé (dans la périphérie nord de Lomé) et la place du Monument de Baguida sont les trois sites retenus pour cette édition.

Sur le site d’Agbadahonou, plus de 120 stands de 8m² sous trois grands chapiteaux, seront construits dans la zone des marchandises. Tandis que dans la zone de restauration, 80 stands modulables de 8 m², seront érigés.
A Adétikopé tout comme à Baguida, la zone de marchandises générales abritera 80 stands de 8m² repartis sous 2 grands chapiteaux. Concernant la zone de la restauration, Adétikopé proposera 40 stands et Baguida 22, tous modulables et d’une superficie de 8m².

Outre le nombre de site qui passe d’un à trois pour cette édition, un accent particulier sera mis sur le marketing et la décoration des sites, avec des espaces publicitaires qui seront alloués à tout demandeur (sponsors ou exposants) afin d’apporter plus de visibilité à leurs produits et services.


L’objectif poursuivi par la CCIT est de déconcentrer l’activité commerciale vers les zones périphériques pour permettre aux opérateurs économiques d’explorer de nouveaux horizons en termes de clientèle.
C’est également une occasion pour les micros, petites et moyennes entreprises d’écouler leurs stocks en profitant des fêtes de fin d’année.

La ministre Legzim-Balouki a invité les acteurs du secteur privé à saisir les opportunités du Programme national de développement (PND) pour investir dans les secteurs stratégiques inscrits dans ses 3 grands axes. Aussi a-t-elle ajouté que le gouvernement pour sa part, sous l’impulsion du président de la République, Faure Gnassingbé, continuera par prendre les dispositions nécessaires qui s’imposent pour améliorer l’environnement des affaires et ainsi favoriser la compétitivité et le développement de nos entreprises.

Pour la ministre, l’organisation de cette activité a pour intérêt de promouvoir le commerce et de consolider l’intégration économique. « Elle offre un cadre approprié aux entreprises de partager leurs expériences et d’établir des partenariats mutuellement avantageux », a-t-elle poursuivi.

Le président de la CCIT, Germain Essohouna Mèba, a indiqué que « c’est l’occasion pour les opérateurs économiques de faire la promotion de leurs produits et de vanter les mérites de leur entreprise ».

Ignace T.

Partage

2 commentaires

Répondre