12E FORUM NATIONAL DU PAYSAN TOGOLAIS LE PREMIER MINISTRE A CLÔTURE LES TRAVAUX

0

Le Premier ministre, Komi Sélom Klassou a, clôturé, le samedi 25 janvier au palais des congrès de Kara, les travaux de la 12ème édition du Forum national du naysan togolais (FNPT), axé sur le thème ; « Plan d’urgence du gouvernement pour la transformation agricole au Togo ». C’était en présence des membres du gouvernement, des représentants des organisations internationales et non gouvernementales, des partenaires techniques et financiers. On notait également la présence des représentants des institutions financières, des organisations de la société civile, des organisations paysannes, les autorités politiques, administratives, militaires et traditionnelles ainsi que des acteurs des chaines de valeurs venus de toutes les régions du Togo.

Ce rendez-vous annuel des acteurs du monde agricole qui s’est tenu du 23 au 25 janvier à Kara, a regroupé plus de 1000 participants, représentant les acteurs du secteur agricole au Togo, des entrepreneurs et opérateurs économiques, acteurs du secteur privé et autres partenaires impliqués dans le développement du secteur. Il a aussi servi de tribune aux participants de développement agricole d’échanger sur les modalités de transformation du secteur agricole, conformément aux objectifs du Plan National de Développement (PND).

Ces assises ont été marquée par des conférences et communications qui ont porté, entre autres, sur le bilan de la campagne agricole 2019-2020, l’offensive 500 000 ha, le développement d’un écosystème digital et la promotion de l’exploitation des produits agricoles. Des rencontres Business to Business (B to B), ont permis de mettre ensemble les acteurs agricoles autour des tables-filières, à travers la finalisation des contrats-programme et de contrats acteurs avec un endossement par le MIFA fondé sur le partage de risques concernant les filières poisson, anacarde, petit ruminant, gros bétail et l’acquisition de deux essouchages pour un montant global de financement de plus de 109 milliards de FCFA.
A l’issue des travaux, plusieurs recommandations ont été formulées, en vue de la valorisation de la consommation locale, l’adoption de la culture biologique, l’augmentation de la production piscicole pour résorber le déficit.

Les producteurs se sont engagés aussi à produire 22 000 tonnes de café marchand et 16 000 tonnes de cacao marchand en 2020, à réduire d’au moins 80% les pertes des fruits et légumes par l’application rigoureuse des bonnes pratiques agricoles. Ils ont demandé l’exonération de tous les taxes et droits de douanes sur les équipements et intrants pour la pêche et l’aquaculture, la réhabilitation des pistes des grandes zones de production, afin de faciliter les écoulements des produits et améliorer la compétitivité des différentes filières.

Lors de ces assises, le Premier ministre Klassou a remis 50 motos tout terrain et des véhicules à l’Institut de conseil et d’appui technique (ICAT) pour la vulgarisation agricole et 15 autres motos destinées à la lutte intégrée contre la chenille d’automne. Le chef du gouvernement a aussi décerné des distinctions honorifiques à certains producteurs, transformateurs de produits agricoles et responsables des institutions financières qui ont à travers le MIFA témoigné leurs engagements à soutenir les efforts du gouvernement et pour leur dévouement à la promotion du secteur agricole au Togo. Au total, 26 acteurs agricoles ont été faits chevaliers de l’ordre du mérite agricole et 17 autres ont été honorés officiers de l’ordre du mérite agricole.

Le chef du gouvernement a aussi échangé avec les acteurs agricoles sur les problèmes qui minent le secteur dans le domaine de l’eau, la dégradation des sols, l’accompagnement à la culture des produits de rente et l’accès aux crédits. Il a rassuré les agriculteurs des dispositions prises par le gouvernement, en vue de relever les défis pour améliorer davantage le secteur agricole.

Pour le ministre de l’Agriculture, de la Production animale et halieutique, Koutera Bataka, le secteur de l’agriculture est identifié dans le PND comme un des secteurs majeurs d’investissement pour impulser durablement la croissance économique dans le pays et soutenir la création d’emplois. Pour traduire cette volonté, il a dit que le gouvernement a initié plusieurs instruments, entre autres, le MIFA, la mise en place et l’opérationnalisation de l’Agence de promotion des agropoles (APRODAT), la professionnalisation des acteurs avec la création d’Instituts de formation pour l’agro-développement (IFAD), et la structuration des filières. Le ministre Bataka a réaffirmé l’engagement de son département à mettre en œuvre les orientations du chef de l’Etat pour le développement harmonieux et durable du secteur agricole au Togo.

En clôturant les travaux, le Premier ministre a, au nom du chef de l’Etat, félicité les acteurs du monde agricole pour leur mobilisation et leur engagement à faire de la transformation structurelle de l’agriculture une réalité. Il a insisté sur le respect des engagements pris au cours de ce forum tout en renouvelant la détermination du gouvernement pour suivre sans relâche la transformation et la modernisation de l’agriculture.

M. Klassou a indiqué que le gouvernement ne lésinera pas sur les moyens pour employer des mesures fortes en vue de garantir la levée en puissance du secteur agricole au Togo. Il a cité, entre autres mesures, la mécanisation agricole et l’aménagement hydro-agricole, la promotion et la valorisation des produits agricoles, le renforcement de l’accès des acteurs des chaines de valeurs agricole au financement et à l’assurance agricole, la conversion de l’agriculture togolaise en agriculture biologique et la promotion de la qualité. « Afin de pouvoir réaliser les programmes et projets vitaux contenus dans la synthèse des travaux du forum, il est nécessaire de sauvegarder la paix, la sécurité et la stabilité dans le pays », a-t-il souligné.
Il a donc convié tous les acteurs du monde agricole à œuvrer inlassablement pour la préservation de ces valeurs fondamentales et à cultiver constamment le vivre-ensemble et la cohésion sociale.
Une visite des stands d’exposition des innovations technologiques des produits agricoles et agroindustriels de la foire agricole ont mis fin à la cérémonie de clôture.

Rodolphe A.

Partage

Répondre